Page 1 sur 1

Joker : "alors c'est vraiment aussi bien qu'on le dit ?" Notre avis sur le choc de DC

MessagePosté: Mar 8 Oct 2019 19:23
par FilmsActu

MessagePosté: Mer 9 Oct 2019 13:23
par pas joker
film idiot, à la fin on comprend que toute l'histoire était dans la tête d'arthur fleck… complétement con

MessagePosté: Mer 9 Oct 2019 14:40
par Sebtantesept
« Todd Philipps s'offre un virage à 360° » : 180° auraient suffit à mon avis…

MessagePosté: Mer 9 Oct 2019 16:27
par Beerus
C'est drôle quand c'est Zack Snyder qui faisait des films à contre courant de la concurrence (Marvel) toute la presse lui chiait au visage. J’appelle ça de l'hypocrisie.

MessagePosté: Mer 9 Oct 2019 17:50
par naruto
Beerus a écrit:C'est drôle quand c'est Zack Snyder qui faisait des films à contre courant de la concurrence (Marvel) toute la presse lui chiait au visage. J’appelle ça de l'hypocrisie.


"à contre-courant" lol. BvS c'te merde ambulante.

man of steel ? cette connerie avec 300 immeubles qui explose, n'importe quoi…

et les % sur rotten tomatoes qui n'atteignent même pas 35% quelle honte ces deux navets.

quelqu'un qui aime ces deux films mérite qu'un coup de poing.

MessagePosté: Mer 9 Oct 2019 19:04
par Marill
Beerus a écrit:C'est drôle quand c'est Zack Snyder qui faisait des films à contre courant de la concurrence (Marvel) toute la presse lui chiait au visage. J’appelle ça de l'hypocrisie.


Zack snyder est une plure.

MessagePosté: Ven 11 Oct 2019 15:49
par Ln2vo
Je l'ai vu hier soir et j'ai adoré, c'est un vrai méchant mais on comprend que la société n'aide pas et il fait vraiment pitié. Je ne m'y connais pas sur l'histoire du comics et un ami avec qui j'étais m'a effectivement dit que ce n'était pas l'histoire de base, néanmoins ça reste un film excellent.
Enfin ce n'est que mon avis :)

MessagePosté: Dim 13 Oct 2019 20:42
par Vector
Joker n'est pas un méchant, bien au contraire. Il est très humain et c'est ce qui lui donne ce côté empathique. C'est juste un gars qui ne contrôle plus les émotions qu'il enferme et se libère dans la folie. Nous sommes tous enfermés dans des prisons, bloqués dans le regard et le consentement des autres. C'est une libération par la violence physique contre la violence psychologique.